Theratechnologies presents data at CROI

Montreal, Canada – February 9, 2009 – Theratechnologies (TSX:TH) today announced results from sub-groups of patients with Atherogenic Lipid Profile (ALP), drawn from the combined analysis of its two Phase 3 clinical trials testing tesamorelin, its investigational compound, in HIV-associated lipodystrophy. ALP(+) patients have elevated triglyceride levels and low levels of HDL cholesterol.  The goal of the sub-groups analysis was to determine whether there was a different response in HIV-associated lipodystrophy patients who are ALP(+), compared with those with a normal lipid profile.  The results were presented on February 9, 2009 at the 16th Conference on Retroviruses and Opportunistic Infections (CROI) in Montreal, Canada (Poster Number 713). 
 
This sub-groups analysis is drawn from the Company’s two pivotal trials with a total of 816 patients treated with 2mg daily of tesamorelin for 26 weeks.  At baseline, ALP(+) patients were associated with a greater progression of metabolic variables. In both treated and placebo groups, they were found to have a greater excess of abdominal fat (218±94 and 231±101 cm2, ALP+ vs. 176±79 and 160±62 cm2, ALP-)  and higher insulin levels (307±438 and 174±102 pmol/L, ALP+ vs. 99±69 and 119±117 pmol/L, ALP-)  than those patients that had a normal lipid profile. Among those patients treated with tesamorelin, triglycerides decreased significantly (p=0.01) in the ALP(+) group (-1.00±0.26 mmol/L) compared to those in the normal lipid level group (-0.10±0.17 mmol/L). Tesamorelin reduced excess abdominal fat in both lipid profile groups (-12.5±7.0 and -19.0±4.6%, ALP+ and ALP- vs. 5.8±12.1 and 0.7±8.0%, ALP+ and ALP-) vs placebo (p<0.01 vs placebo in either the ALP+ or ALP- group).
 
Both sub-groups were generated from Theratechnologies’ Phase 3 trials which included safety results that were previously disclosed. The poster presented at CROI today is now available on Theratechnologies’ website at www.theratech.com
 
About HIV-Associated Lipodystrophy
Several factors including the antiretroviral drug regimen and the virus itself are thought to contribute to HIV-associated lipodystrophy, which is characterized by body composition changes, dyslipidemia and glucose intolerance. The changes in body composition include excess abdominal fat accumulation. There is currently no approved treatment available for the excess abdominal fat related to HIV-associated lipodystrophy, a condition that can stigmatize patients and discourage HIV treatment adherence.
 
About Theratechnologies
Theratechnologies (TSX: TH) is a Canadian biopharmaceutical company that discovers innovative drug candidates in order to develop them and bring them to market. The Company targets unmet medical needs in financially attractive specialty markets. Its most advanced compound, tesamorelin, is an analogue of the growth hormone releasing factor.  Theratechnologies recently concluded a confirmatory Phase 3 clinical trial evaluating in HIV-associated lipodystrophy, serious metabolic disorder associated with excess abdominal fat. The Company also has other projects at earlier stages of development.
 
Contact:
Aline Vandermeer
Coordinator, IR & Communications
Theratechnologies Inc.
Phone: 514 336-7800, ext. 229
communications@theratech.com
 
---------------------------
 
Theratechnologies présente des données, tirées de ses études combinées de phase 3, sur des patients ayant un profil lipidique athérogène à la CROI
 
Montréal, Canada – Le 9 février 2009 – Theratechnologies (TSX : TH) a annoncé aujourd’hui les résultats dégagés de sous-groupes de patients ayant un profil lipidique athérogène (PLA) provenant de l’analyse combinée de ses deux études cliniques de phase 3 évaluant la tésamoréline, une molécule à l’étude, en lipodystrophie associée au VIH. Les patients PLA+ présentent des niveaux élevés de triglycérides et des taux de cholestérol HDL bas. L’analyse de sous-groupes avait pour objet d’établir si la réaction des patients atteints de lipodystrophie associée au VIH qui ont un profil lipidique athérogène différait de celle des patients qui ont un profil lipidique normal. Les résultats ont été présentés le 9 février 2009 à la 16e Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI) qui a eu lieu à Montréal, Canada (affiche numéro 713).
 
Cette analyse de sous-groupes découle des deux études clés de la Société dans le cadre desquelles un total de 816 patients ont reçu 2 mg de tésamoréline quotidiennement pendant 26 semaines. À la valeur de base (baseline), les patients PLA+ présentaient une plus grande progression des variables métaboliques. Ces patients présentaient, tant dans le groupe traité que dans le groupe placebo, une plus grande accumulation de graisse viscérale (218±94 et 231±101 cm2, PLA+ vs 176±79 et 160±62 cm2, PLA-) et des taux d’insuline plus élevés (307±438 et 174±102 pmol/L, PLA+ vs 99±69 et 119±117 pmol/L, PLA-) que les patients ayant un profil lipidique normal. Parmi les patients qui ont reçu de la tésamoréline, une baisse marquée des niveaux de triglycérides (p=0,01) a été constatée chez les patients PLA+ (-1,00±0,26 mmol/L) comparativement aux patients qui ont un profil lipidique normal (-0,10±0,17 mmol/L). La tésamoréline a diminué l’accumulation de graisse viscérale chez les patients ayant l’un ou l’autre profil lipidique (-12,5±7,0 et -19,0±4,6 %, PLA+ et PLA- vs 5,8±12,1 et 0,7±8,0 %, PLA+ et PLA-) comparativement au placebo (p<0,01 comparativement au placebo dans les groupes PLA+ et PLA-).
 
Les deux sous-groupes sont issus des études de phase 3 de Theratechnologies. Ces études comprenaient des données d’innocuité qui ont été divulguées précédemment. L’affiche présentée aujourd’hui à la CROI est maintenant disponible sur le site Internet de Theratechnologies au www.theratech.com
 
À propos de la lipodystrophie associée au VIH
Plusieurs facteurs, y compris le régime antirétroviral et le virus lui-même, sont considérés comme des causes possibles de la lipodystrophie associée au VIH, qui est caractérisée par des modifications de la composition corporelle, une dsylipidémie et une intolérance au glucose. Les changements dans la composition corporelle comprennent l'accumulation excessive de graisse viscérale. Il n'existe actuellement aucun traitement homologué pour l’accumulation excessive de graisse liée à la lipodystrophie associée au VIH, un trouble qui peut stigmatiser les patients et les inciter à ne pas adhérer à leur traitement antirétroviral.
 
À propos de Theratechnologies
Theratechnologies (TSX : TH) est une entreprise biopharmaceutique canadienne qui découvre des produits thérapeutiques novateurs en vue de les développer et de les commercialiser. La Société cible des besoins médicaux non comblés dans des marchés spécialisés et financièrement attrayants. Son composé le plus avancé, la tésamoréline, est un analogue du facteur de libération de l’hormone de croissance. Theratechnologies a récemment conclu une étude confirmatoire de phase 3 évaluant la tésamoréline en lipodystrophie associée au VIH, un grave trouble métabolique associé à l’excès de graisse abdominale. La Société possède également d'autres projets à des stades de développement précoces.
 
Renseignements :
Aline Vandermeer
Coordonnatrice, relations avec les investisseurs et communications
Theratechnologies inc.
514-336-7800, poste 229

Posted: February 2009

View comments

Hide
(web1)